samedi 14 novembre 2015

Ce fameux Vendredi 13 Novembre 2015

J'écris car il est important de se souvenir. J'écris aussi peut être pour réaliser ce qu'il vient de se passer ce fameux jour, un peu comme on dit que les paroles s'envolent et que seuls les écrits restent, même si au fond, je pense qu'aucun français ne risque d'oublier.

Ce vendredi 13 novembre, la France a encore connu l'effroi, le chaos pour la seconde fois cette année. 


Ce qu'il vient de se passer nous fait prendre conscience de ce que vivent tous les jours, des millions de personnes à travers de le monde, qu'ils soient chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes ou autre.

Le terrorisme n'a pas de nation, le terrorisme n'a pas de couleur, le terrorisme n'a surtout aucune religion.

Souvent, on tend l'oreille en écoutant le journal, en se disant : les pauvres. Puis un jour, alors que les français vivaient leur vie, les monstres ont aussi frappé chez nous.
Certains dînaient, d'autres supportaient leur équipe, d'autres encore dansaient et chantaient, et d'un coup, le cauchemar !

Quant à moi, non, je n'ai pas peur. Non, je ne tournerai pas le visage lorsque je croiserai une personne, en me demandant si c'est un danger ou non. 

Emiliano Zapata a dit : mieux vaut mourir debout que de vivre toute une vie à genou !


N'oubliez pas que ca peut arriver n'importe quand, n'importe où. Soyez vigilants mais ne sombrez pas dans la panique.

Et surtout n'oubliez pas que peu importe nos religions, nous ne sommes pas différents, bien au contraire !

I see humans but not humanity

#prayforparis

jeudi 22 octobre 2015

Le sport, l'obésité et moi

Une longue absence et aucune excuse. A dire vrai, la vie de maman n'est pas de tout repos.


Bref, on se retrouve aujourd'hui pour parler chiffres, puisque ce matin j'ai été en consultation avec un coach sportif de la salle de sport ou je me suis inscrite, et le bilan est plus que parlant. 



Dans un premier temps, mon poids, et je vous épargne les chiffres.
Puis, il m'a alors annoncé que je n'avais que 35% d'eau dans le corps, soit clairement pas suffisamment. Même le coach était choqué d'une telle déshydratation. Et oui, je ne bois absolument pas, ou au plus un verre d'eau ci et la.
Ensuite, parlons masse graisseuse... j'ai 51% de masse graisseuse, donc clairement la c'est juste la moitié de mon corps qui est composé de gras.
Et niveau IMC : 42 soit obésité morbide 3.

Bref vous l'aurez compris : je risque la crise cardiaque à chaque effort physique (la marche y compris) et ça c'est la parole du coach. 

Et là où d'autres personnes se seraient laissées abattre, ce n'est absolument pas mon cas, au contraire. Je vous ai parlé de ma motivation sur ma vidéo (n'hésitez pas à aller voir ma chaine youtube), et là c'est le COUP de PIED aux fesses dont j'avais besoin.



On a établit un programme sportif, rien de bien transcendant. Il m'a conseillé d'abord du vélo pédalo et du tapis de cours mais je ne dois pas courir puisque vu mon poids, la course pourrait me détruire les articulations.

Alors voilà mon programme :

40 minutes de marche rapide sur le tapis de courses avec une inclinaison du tapis de 10% et une vitesse a maximum à 7km/h.
40 minutes de vélo pédalo réglé entre 3 et 4 d'intensité et en maintenant une rapidité de 75 pour pouvoir puiser dans les réserves graisseuses.

Les cours collectifs que je peux pratiquer en toute sécurité :
De l'aquagym
De l'aquacycling
Du RPM (c'est en fait du vélo avec un coach et de la musique à fond)
Du CAF

Sauf que moi j'ai besoin de transpirer, j'ai besoin de me bouger et de me dépenser, de me défouler. J'ai besoin de zumba, de step, de bodyjam, de bodycombat etc.

J'en ai donc parlé avec le coach, et lui est d'accord avec moi puisqu'il m'a vu en cours mardi dernier, un cours de zumba où je ne me suis arrêtée que 5 minutes sur les 45 minutes de cours.
Il me trouve ultramotivée, il me soutient donc dans le choix de rajouter des cours plus cardio, mais je devrais faire attention et si toutefois je me sentirai pas bien, je devrai me reposer un peu.

Et il va de soi que je vais me forcer à boire 2 litres d'eau par jour.

Donc voilà pour mon programme, voilà pour ma motivation. 


Et oui, l'obésité est une maladie mortelle, au cas où on l'oublierai. 







samedi 1 août 2015

Nouveautés makeup

Urban decay vient de dévoiler les swatchs des nouveaux rouges à lèvres mats, qui sortiront en même temps que la palette naked smoky. Certains me tentent déjà 💋💋💋


samedi 2 mai 2015

Il y a un an, ce 09 mai 2014 ...

Dans notre vie de femme, à travers le monde, que l'on soit petites, grandes, minces, rondes, blondes ou brunes, il y a des épreuves que nous devons traverser et qui nous transforment à tout jamais : notre premier amour, notre première déception, notre (premier) mariage, la naissance de nos enfants mais surtout la naissance de notre premier enfant, celui qui nous fait basculer dans un monde inconnu, effrayant, qui fait de nous une mère, SA mère.



Il y a un an ce 09 mai, c'est ma vie entière qui basculait vers ce futur inconnu et pourtant qui me semblait déjà tellement familier.
Une tornade, un tsunami, voilà les mots auxquels je pense lorsque je pense à ce fameux jour, lorsque je regarde ma fille du coin de l'oeil .
Je crois qu'on ne s'imagine pas un tel chamboulement lorsqu'on n'est pas maman, on entend vaguement le discours de celles qui le sont déjà, on regarde avec de lourds jugements des mamans au bord du gouffre pendant les caprices du dernier bambin.
Et puis un jour, c'est notre tour et tout se bouscule.

Ma fille était initialement prévue pour le 11 juin 2014, mais pourtant je savais au fond de moi qu'elle viendrait au monde bien avant, sans imaginer une seconde que ça serait si vite.



On nous répète qu'une fois notre bébé sur nous, on oublie toute la douleur ressentie, je dois être l'exception qui confirme la règle, car un an après je me souviens parfaitement de chacune des contractions, de chacune des secondes où je m'imaginais mourir tellement j'avais mal, des 3 péridurales qui ont raté. Alors non, on n'oublie rien, on n'oublie pas, mais disons que lorsque bébé est sur nous pour la première fois, le sentiment qu'on ressent est tellement immense que le monde s'arrête. Bien qu'on m'ait enlevé ma fille immédiatement car elle était en souffrance légère, qu'il fallait la stimuler un peu, je garde en mémoire ce laps de temps ou le monde s'est arrêté, où les aiguilles des montres se sont figées. Je suis restée sans bouger, sans vouloir la toucher ou vouloir la déranger, je réalisais que je venais de devenir mère. Le temps s'arrêtait et je venais d'entrer dans un monde inconnu en l'espace de quelques secondes.

Avant la naissance de mon bébé, j'avais peur à l'idée de ne pas l'entendre pleurer, peur de ne pas savoir lui donner le bain, lui changer la couche, reconnaitre ses pleurs, la rassurer, et pourtant c'était comme si je l'avais toujours fait, tout me semblait clair, me paraissait ultra simple ; c'était elle, elle que j'avais tellement sentie bouger, elle que j'avais tellement imaginée, c'était elle et elle était là dans mes bras.



Et mine de rien, l'année qui vient de s'écouler est passée tellement vite, c'est hallucinant, j'ai l'impression de venir d'ouvrir les yeux juste après mon accouchement et de découvrir ce grand bébé, qui me regarde avec ses yeux bridés.
Comme chaque maman au monde, je me souviens de tout, son premier sourire le lendemain de l'accouchement, la première fois qu'elle a tenu assise à seulement 4 mois, son premier rire, je pourrai y repenser pendant des heures (souvent le soir avant de m'endormir d'ailleurs).

On parle souvent de la naissance de notre enfant, mais on oublie très souvent que la première naissance de nos enfants marque un tournant dans notre vie de femme, c'est aussi une naissance, la notre, celle où l'on devient mère, celle où la priorité de notre vie pèse 3 kilos et dépend entièrement de nous.

J'ai grandi avec ma fille, je suis devenue une autre personne, je suis devenue responsable d'un être minuscule et fragile. J'ai découvert l'univers de la bienveillance, cododo, allaitement très longue durée (déjà 1 an), j'ai découvert la DME, l'envers des vaccins. Je lis tout, j'étudie tout, je regarde des reportages sur ARTE dont j'ignorais l'existence. 

Joyeux premier anniversaire ma princesse d'amour que j'aime plus que tout au monde !!!!



ON NE NAIT PAS FEMME, ON LE DEVIENT
Il n'y a pas de mère parfaite, les mères parfaites n'ont pas d'enfant !

vendredi 20 février 2015

ASTUCE : comment cacher ses cernes comme une pro

Coucou les filles, j'espère que vous allez toutes bien ?

On se retrouve aujourd'hui pour un nouveau makeup focus, on va apprendre à cacher ses cernes plus principalement les cernes foncés. 



Depuis que je suis maquilleuse, j'ai constaté la même question qui revenait sans cesse : 

Comment cacher ces horribles cernes noirs ?

Alors place aux explications ; j'ai également filmé une vidéo à ce sujet, donc n'hésitez pas à vous rendre sur ma chaine :

http://www.youtube.com/user/princesdu69



Vous aurez besoin d'un correcteur orange, ici le correcteur nyx, mais il en existe vraiment énormément sur le marché. 

Pour mémoire :
Si vous avez les cernes bleutés : l'anticerne sera orange
Si vous avez les cernes violacés : l'anticerne sera jaune
Si vous avez les cernes marrons: l'anticerne sera rose




Si toutefois vous n'en avez pas, un rouge a lèvre orange mat sera parfait (le morange de mac est le rouge à lèvre vraiment idéal)
Une fois votre contour des yeux appliqué, je vous propose deux solutions mais les deux ont le même but :

1- 
On vient prélever un peu de correcteur orange et on vient l'appliquer sur le cerne mais uniquement la ou c'est bleu très légèrement car on a pas besoin d'une grosse couche. On tapote pour bien fondre la matière, au doigt dans un premier temps. 
Ensuite on passe à notre anticerne habituel, qu'on vient appliquer en mini triangle sous notre œil, un peu comme si on faisait un contouring sauf que la le triangle sera moins grand et vraiment concentré sur la zone du cerne. On descend le produit legerement en dessous du creux du cerne pour un meilleur effet. 

Et surtout on le fond pas directement, on va le laisser poser quelques seconde afin que l'anticerne sèche un peu et surtout s'épaississe. 
Une fois qu'on a attendu suffisamment, par exemple le temps de faire l'autre œil, je prend mon beauty blender, je vous conseille vraiment une éponge de maquillage car vous aurez moins de chance de faire bouger le correcteur orange appliqué juste dessous. Et on tapote pour bien fondre le produit mais surtout on n'etire pas la matière. 

Une fois que c'est fait, on vient appliquer une poudre pour fixer notre travail. 

On peut opter pour une poudre jaune comme la banana de beneye qui va encore plus apporter de la lumière sous notre œil grâce à sa couleur jaune, ou tout simplement appliquer votre poudre habituel. 
2- 
Pour la deuxième technique, on vient prélever du correcteur orange qu'on vient mélanger à notre anticerne habituel et on l'applique comme pour la première technique. 

Et voilà comme bien cacher des cernes très prononcés.

J'espere que ce mini makeup focus vous aura aidé. En attendant une nouvelle video et un nouvel article, prenez soin de vous. Bisous

Vous pouvez me suivre ici aussi !
♥ Mon Blog : http://lora-makeup.blogspot.fr/
♥ Ma Page FB :https://www.facebook.com/pages/Lora-M...
♥ Mon Compte TWITTER : https://twitter.com/lora69100
♥ Mon Compte INSTAGRAM : http://instagram.com/Lora_makeup
♥ Ma chaine Youtube : https://www.youtube.com/user/princesdu69
 

jeudi 29 janvier 2015

Revue et swatchs : semi sweet chocolate bar de Too Faced

Coucou les girls, j'espère que vous allez toutes bien.
Moi je suis toujours clouée au fond de mon canapé et je partage mes microbes grippaux avec ma mini moi, un jour elle, un jour moi etc etc....
Et forcément, de nos jours, c'est tellement facile de commander sur internet surtout quand on découvre de nouveaux moyens de commander aux États Unis ....

Bref, j'ai craqué sur la dernière palette de Too Faced : la Semi Sweet Chocolate Bar
Son prix est de 49 $ et j'en ai eu pour 62 $ en tout, reçue en 10 jours. 


A noter que la palette sortira en France au mois de septembre 2015 ! 

Place à la revue :

On retrouve le fameux packaging en forme de tablette de chocolat, mais cette fois ci, c'est façon chocolat au lait, avec une palette plus claire que la précédente.



Elle est beaucoup plus fine que la Chocolate bar classique, preuve que Too Faced a écouté les retours des consommatrices. 

On retrouve les écritures tellement girly, le système de fermeture à ément est encore plus renforcé. 

A l'ouverture de la palette, toujours cette odeur gourmande de chocolat, je suis euphorique et je frôle le paradis !



Réflexe inné je pense : mes doigts trouvent automatiquement les fards, ils plongent dedans, et la : je suis au 7eme ciel. 
Des fards pigmentés, irisés, pailletés, mats, le tout dans une palette aux sous tons chauds mais sans oublier : un fard noir mat, qui manquait énormément dans la 1ère édition.

Too Faced l'a bien compris : le chocolat est le meilleur ami de la Femme. 
On en use, on en abuse et puis on se sent coupable, une fois la tablette finie.... Alors avec cette palette, c'est 100 % plaisir !



Vous pouvez me suivre ici aussi !
♥ Mon Blog : http://lora-makeup.blogspot.fr/
♥ Ma Page FB :https://www.facebook.com/pages/Lora-M...
♥ Mon Compte TWITTER : https://twitter.com/lora69100
♥ Mon Compte INSTAGRAM : http://instagram.com/Lora_makeup
♥ Ma chaine Youtube : https://www.youtube.com/user/princesdu69
 

mardi 20 janvier 2015

La vie rêvée d'une maman youtubeuse beauté, enfin presque !

Depuis que je me suis reintéressée aux youtubeuses, j'adore regarder les routines des filles hyper connues, surtout les américaines etc mais il y a une question qui revient à chaque fois dans ma petite tête : Comment font les youtubeuses pour présenter des morning routine et des night routine aussi parfaites ? car voilà, depuis que je suis maman, toute ma vie a changé et tourne autour de 8kg de bonheur et de fatigue intense.

J'ai donc eu envie de vous partager mes routines :


Le matin :

Pas de réveil, c'est ma fille qui s'en charge en pleurnichant et en me mettant ses doigts dans les yeux, le nez et/ou la bouche.
Câlins, bisous et allaitement puis on se lève, change la couche et hop dans son transat, je cours sous une douche éclair, ou je manque de voltiger dans la baignoire...
Ma fille commence à râler seule dans le salon, je chope une serviette et je vais la voir, je lui chantonne une berceuse et retourne me brosser les dents... Pas le temps de me coiffer, je roule le tout en chignon on verra après...
Retour dans le salon, je chope le monstre dans une main et prépare mon petit'dej de l'autre : pas de petit déjeuné healthy ou autre, un café au lait et des gâteaux. On s'assoit sur le canapé et on regarde la paw patrouille (seule les mamans de très jeunes enfants connaissent), elle râle, joue et re-râle, mon café est froid ....
Je bois une gorgée et c'est déjà l'heure de la sieste pour mon chaton, j'allaite encore, lui caresse le visage et lui chante des berceuses, elle s'endort enfin, sur son coussin d'allaitement mais surtout sur mes genoux. Au bout de 10 min, je la décale sur le canapé et je me couche à côté d'elle...
Oups c'est 11h quand j'ouvre les yeux, je me suis endormie et me réveille pile pour les rediffs de desperate housewife, mon café est complètement gelé, tant pis je le finis .... 


Le soir : 

Dans un monde parfait, quand l'homme est à la maison :
Il est 18h, petit monstre prend le bain avec son papa, et moi je suis affalée sur le canapé, 20 min de repos, l'homme m'appelle déjà, je dois l'aider à sortir bebe du bain, la sécher et l'habiller.
Il est 19h, l'heure du repas, je mange à moitié froid car mia me réclame encore des câlins, des tétées et surtout mes bras !
Il est 20h, je file sous la douche, pas le temps de me démaquiller, un coup de gel douche et je frotte, je rince le tout sous l'eau.
20h10 je suis déjà dans mon lit avec le monstre et il est l'heure de dormir : berceuse et câlins, au bout d'une heure, elle dort, je la pose à côté de moi et je m'endors aussitôt, jusqu'à la prochaine tétée de cette nuit ! 



Je vous laisse, j'ai une couche pleine a changer ... 

vendredi 9 janvier 2015

Lettre à toi, ma fille

Aujourd'hui tu as eu 8 mois, aujourd'hui il y a un an je te sentais bouger en moi.
Aujourd'hui j'ai aussi le coeur lourd et les mains qui tremblent en écrivant ces quelques mots.



Je suis désolée du monde auquel tu devras faire face en grandissant. Désolée également que, tes aïeuls, tes parents, ta famille, nous aussi les Hommes en général, nous n'avons finalement pas pris l'initiative de vous laisser, à toi et aux autres bébés, un monde meilleur.

Je ferai en sorte de t'élever avec tout l'amour que je ressens au fond de mon coeur, afin que tu devienne une femme forte, mais surtout une personne aimant son prochain, qu'il soit noir, jaune, blanc ; qu'il soit musulman, juif, chrétien ou autre, qu'il aime les hommes ou les femmes. Je te donnerai tellement d'amour pour que ton coeur en déborde et que naturellement, toi aussi tu aimeras l'Homme tout simplement.

Je te donnerai confiance en toi, afin que jamais tu ne doute de toi, que tu saches que le monde t'appartient et qu'il suffit que tu te donne les moyens de devenir celle que tu souhaite.

Je t'enseignerai à te battre pour tes idées, pour tes valeurs, pour les choses qui te semblent justes et qui te tiennent à coeur. Je ne laisserai jamais personne te dicter une façon de penser, je ne laisserai jamais personne t'imposer une conduite qui n'est pas celle que tu souhaite.

Je t'apprendrai à prendre soin de toi, mais surtout des autres. Je te dirai à quel point il est important de ne laisser personne souffrir.

Tu seras forte, car tu n'auras pas le choix. Le monde qu'on te laisse, est moche. Des gens se tuent pour des valeurs qu'ils veulent nous imposer. Des gens innocents souffrent et meurent en essayant de se défendre face à ces fous.

Je te montrerai toutes les religions et je ne laisserai jamais personne en salir une devant toi. Les religions sont belles, ce sont les gens qui les salissent. Je n'aurai pas forcément toutes les réponses face à tes questions sur les religions, mais je te promets de tout faire pour les trouver.

Tu seras forte et tu n'auras pas le choix. Tu devras te battre pour défendre les valeurs auxquelles tu croiras.

Toi, qui est si petite et pourtant déjà, je vois bien le caractère que tu auras. Je ne me fais aucun soucis pour toi, car tu es ma fille et tu seras forte grâce à l'amour que j'aurai su te donner.
Sois fière de toi, de tes valeurs, de la femme que tu deviendras, car moi je serai à jamais très fière de toi.

Maman